Premier objectif de l'année: le Trail de la Pérouse
fulgurex

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Premier objectif de l'année: le Trail de la Pérouse

Par fulgurex - 07-03-2010 19:38:53 - 7 commentaires

Quel plaisir de retrouver les ambiances d’une course, après 3 mois et demi d’attente.

Même si aujourd’hui, je ne cours pas pour moi, je suis sur place avant le départ du 25 km pour mon premier objectif de l'année: faire un petit reportage photos. Cela permet à Jupette d’aller s’inscrire pour le 12.

Je retrouve rapidement Patcap et son VTT. Pas entièrement remis de son entorse, il joue, avec raison, la prudence: entraînement sur sol stabilisé et suivi en vélo de la course.

MC 21 nous rejoint, reste plus qu’à trouver Mame.

Les buffs kikourou sur la tête, ils semblent prêts à affronter ce premier trail sous le soleil, mais dans le vent glacial.

Le départ est donné avec un peu de retard. Je shoote et je me lance à la poursuite des têtes rouges.

MC 21 à contre jour…

La course part à droite pour aller faire un tour dans la colline. Je connais un raccourci par la route. 1 km plus loin, j’attends les premiers, l’appareil à la main. Ca file, je reconnais de ci de là ceux avec qui j’aurais (peut être) pu courrir quand…mon premier buff qui sourit (encore?…)

MC21 arrive tranquillou pour gérer la distance, 25 km à travers bois et colline, c’est pas de la tarte pour démarrer une saison.

 

Puis j’attends les derniers et je replonge dans la vallée pour choper le début du 12 km. Ouf! J’arrive avant le coup de pistolet. Les filles papotent (normal) et grelottent (re-normal).

J’aperçois Le Petit Prince avec son buff orange et hop, une photo.

 

Rassemblement. Le départ est donné. Je shoote et je me lance à la poursuite des têtes rouges.

J’essaye de ne pas renouveler mon contre jour… quelques photos des filles et je repars vers mon raccourci. Un petit coup de voiture pour tricher et j’arrive tranquillement avant les premiers. J’ai le temps de chercher un meilleur coin pour les photos et éviter de les avoir le soleil dans le dos. Le coin est trouvé, le premier arrive. Ouf. Je prends tout le monde en photo et je les donnerai à l’organisation (un de mes anciens clubs).

J’attends peu de temps pour voir une dernière fois Le Petit Prince avant qu’il ne s’envole. Puis les filles finissent par arriver (je les entends papoter). Cheeeeese! Photos!

Encore quelques photos et je me lance à la poursuite des filles pour d’autres photos, dont le franchissement d’un torrent en crue!

On retombe sur la route. Je retrouve Patcap qui discute avec Patrice que j’avais croisé sur la CCC. Les filles paradent devant nous et continuent.

 

Je conviens de retrouver Patcap au point 18 du parcours. Il le rejoindra par la route et moi par les bois, mais attendons la suite…

Pour l’instant, je relance pour rejoindre Jupette et Nikita. Il faut croire que j’ai discuté un peu trop longuement, il me faut un temps infini pour rejoindre ma Jupette. Elle est drôlement en forme pour quelqu’un qui a subit une anesthésie lundi…

Je poursuis dans l’idée de continuer mes photos du 12. Mais j’ai quand même trop de retard et j’ai beau parfaire ma technique de descente dans la longue combe, je ne double pas grand monde. Les concurrents (pas les cons courants) sont bien espacés…

Quand vient le chemin que j’ai prévu de monter pour rejoindre le point 15, puis le point 18. Je me retourne, une dernière photo d’ambiance et je grimpe tout droit dans la colline, sans « perdre le temps » de vérifier sur ma carte IGN. MC21 m’avait dit de prendre mon GPS, mais quand même, dans MES bois! Quel affront! En plus, c’est lourd…

Bon, donc je monte ce chemin vers le point 15. Tiens, c’est bizarre, il se transforme en sentier puis en rien-du-tout. Bon! Je coupe à travers taillis et fourrés pour retrouver la crête salutaire et son chemin de ronde. Pas de rubalise, je dois être entre le point 18 et le point 15. Je remonte encore et tombe sur un chemin blanc qui n’est pas sur ma carte. 2 choix: ou je fais demi tour, ou je coupe à gauche pour retomber sur le fond de combe et croiser la course n’importe où. La solution la plus sure étant la deuxième, je plonge tout droit pour rejoindre le chemin de fond de combe 100 m plus bas.

 J’y arrive sans tomber. Pas de rubalise non plus. Je redescends, je sais que je finirai bien par retrouver ce p… de chemin de m…! mais, non, je ne m’énerve pas, je suis juste un peu frustré de m’être trompé, j‘ai pris une combe trop tôt.

Comment vais-je les retrouver maintenant? Si je remonte, j’arriverai surement après eux. En attendant de trouver une solution miraculeuse, je continue de descendre. Je rejoins le parcours du 12...sacré raccourci!

Quand j’entends des voix, je sais que ça devient bon. Ca y est, en à peine une demi heure, j’ai fait ce que j’aurais pu faire en 5 minutes… Je coupe au court à travers bois. Des concurrents passent, je les observe: sont-ils plus rapides que mes kikous? Dans le doute, je poursuis tranquillement mon petit bonhomme de chemin. Quelques photos encore, et la ferme de la Pérouse arrive. Le vent est glacial, je ne regrette pas mon coupe-vent.

J’interroge un gilet jaune, mais il ne peut pas me dire si un kakou est passé. Je continue avant d’avoir froid. 300 m plus loin, un autre gilet jaune pense ne pas les avoir vu passé. J’en profite pour discuter quand Mame arrive: shoot.

Un peu de mal à sourire mais cette dernière descente tape un peu avec toute cette dénivelée dans les pattes. Il parait que le parcours était beau.

On fini par arriver au départ ;o)

Je cherche Jupette (qui est contente de sa course), je fini par la retrouver avec Nikita, au chaud dans une voiture. Il est l’heure de rentrer, dommage, pas le temps de boire un coup.

Je n’aurai pas revu Patcap (depuis je sais qu’il n’est plus au point 18 -ouf) et je n’ai pas le temps d’attendre l’arrivée de MC 21 (mais je sais qu’il aura fini).

Je n’ai fait que croiser Intuitiv qui débalisait le 12 km en VTT.

Je regarde ma montre: j’ai fait 17.5 km au moins 200m D+, un peu de fractionné en cote, une bonne descente dans le bois des Pisseux, un peu de descente très technique quand j’étais isolé… Bref, une bonne sortie qui me prépare pour la semaine prochaine. L’année 2010 commence bien.

Billet précédent: serial killer
Billet suivant: Une course à l'étranger: kit minimum de survie

7 commentaires

Commentaire de riri51 posté le 07-03-2010 à 20:37:09

merci pour ce CR...un autre regard sur la course, mais à mon avis pour la CO tu es pas encore au top!

Commentaire de fulgurex posté le 07-03-2010 à 22:13:09

@ riri: j'y vais petit à petit: d'abord, je perfectionne le jardinage...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 08-03-2010 à 08:11:28

Trop fort ! Ton kivaou annonce 2 trails le même jour dans deux départements différents ! T'es un super Fulgur !

Bravo à Jupette et Nikita !

Commentaire de Jerome_I posté le 08-03-2010 à 14:27:37

tient tient, des tètes de connues... Enfin surtout une :-) Merci pour la ballade!

Commentaire de Mame posté le 09-03-2010 à 09:00:11

non, non, je ne me permettrai pas de me moquer sur tes errances, tout était prévisible : il faut dire à ta décharge, que cet endroit proche de Dijon est un peu notre triangle des Bermudes (porte du diable, dame blanches, fées, templiers etc...),d'ailleurs a-t'on retrouvé La Pérouse?

Commentaire de francois 91410 posté le 12-03-2010 à 08:17:34

Bonne reprise, vivifiante apparemment ! salut à tous les kikous cote d'oriens !
François

Commentaire de nikita posté le 04-04-2010 à 19:33:12

Merci le Lutin!
Moi je dis surtout bravo aux spectateurs et photographes car ça pelait grave ce jour là!!!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 347308 visites