KikouBlog de fulgurex - Mars 2010
fulgurex

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Mars 2010

la course du jour: la course de Nuits

Par fulgurex - 27-03-2010 22:43:13 - 1 commentaire

J'ai pas mal couru ces derniers temps, 110 km en une semaine et demi dont 70 en course. Il est temps d'être raisonnable! 

Alors pour faire mentir le Lutin qui me culpabilise dans le choix de mes courses : et bien non, après le semi de la vente des vins de Beaune et le marathon du Beaujolais, aujourd'hui  je n'ai pas fait le semi de la vente des vins de Nuits St Georges !

 

Je me suis contenté  d'accompagner Jupette. J'ai fait des photos des 2500 coureurs qui me sont passés devant et, comme la course est en deux tours, j'ai fait le deuxième avec ma chérie.

C'est vraiment trés impressionnant ce flot de coureurs, vraiment. D'habitude je suis dedans, je ne me rends pas compte.

 

Alors, pour laisser à Jupette le loisir de raconter sa course, je vais me contenter du résumé: 

le départ

l'arrivée

 

la récup 

 

 

 et je laisse mes 863 photos à dispo sur picasa pendant un mois: 

http://picasaweb.google.fr/fulgurex.CAP/20100328SemiNuitsStGeorges?authkey=Gv1sRgCIuulPyJ5smnjgE&feat=directlink

 

 

 

 

Voir le commentaire

Gruik Gruik! Ou quand un escargot pourchasse un sanglier!

Par fulgurex - 23-03-2010 00:49:37 - 1 commentaire

Dimanche, c'était la Transmontagne.

25 km, 1000 m de déniv plus loin et 2 jours plus tard, voilà mon CR:
http://www.kikourou.net/recits/recit-9924-la_transmontagne_-_25_km-2010-par-fulgurex.html

 

 

Voir le commentaire

Les Envahisseurs

Par fulgurex - 17-03-2010 20:55:33 - 2 commentaires

Un soir, alors qu'il s'assoupit au volant de sa voiture, Le Lutin, traileur notoire, est témoin de l'atterrissage d'une soucoupe volante. Depuis cette nuit-là, il n'a de cesse d'essayer de convaincre ses semblables que les extraterrestres infiltrent insidieusement Kikourou afin de le coloniser.

 

 

Les envahisseurs : ces êtres étranges venus d'une autre région.

Leur destination : Kikourou.

Leur but : en faire leur univers.

Le Lutin les a vus.

Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d'une route solitaire de la campagne Normande, alors qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva (on connait son sens de l'orientation). Cela a commencé par une auberge abandonnée et par un homme devenu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par l'atterrissage d'un vaisseau venu d'une autre galaxie. Maintenant, Le Lutin sait que les envahisseurs sont là, qu'ils ont pris forme humaine et qu'il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé...

 

 Citons le:

"Dans le fond d' sa Normandie

Un Lutin soudain se dit :

 Mais qu'il est bon ce Fulgurex

Et s'il parlait en sus de sexe

Que deviendrait ma chère étoile

Elle pâlirait, je s'rais à poil !

La race des Lutins, c'est sûr,

S'ra remplacée par les Fulgurs !"

 

 

Les envahisseurs se reconnaissent grâce à leur petite taille et une particularité physique qui les empêche de plier les jambes en présence de jolies filles.

Encore un nain au regard vicieux! 

 

Voir les 2 commentaires

lundi 15 mars : à défaut d’avoir 2 jambes, j’ai des pieds (12)

Par fulgurex - 16-03-2010 00:01:41 - 1 commentaire

Peut être qu'un jour, des éléves étudieront ce magnifique Compte Rendu du trail des CARBONIS au fin fond de la Normandie profonde

 

après l'effort,
le réconfort,
mais c'est toujours la même main qui travaille.

Voir le commentaire

Une course à l'étranger: kit minimum de survie

Par fulgurex - 10-03-2010 11:06:44 - 2 commentaires

Parce qu’il n’y a pas que des sites de sport et leur tableaux d’entraînement à découvrir sur le net, je vous permets d’accéder à un peu de culture linguistique grâce à : http://www.travlang.com

 

Un exemple important de ce qu’il est essentiel de savoir si vous avez une course à l’étranger :

AfrikaansBier
Albanianbirrë
AmharicBira
ArabicBira
ArmenianKareh Tchour
Asturiancerveza
Azerbaijani- Pivo
BasqueGaragardo
BengaliBeer
BosnianPivo
Bretonbier
Bulgarianbira
Cantonesebeh jau
CatalanCervesa
Cornishkorev
CreoleByè
Croatianpivo
CzechPivo
DagaareBeE
DanishØl
DutchBier
EnglishBeer
EsperantoBiero
Estonianõlu
EurishBibu barbana
FarsiAb'jo
FinnishOlut
Frenchla bière
FrisianBier
GalicianCerveja - Cervexa
Georgianghvino
Germandas Bier
Greekmbi'ra
Gujaratibeer
Hawaiianpia
HebrewBeera
Hindibeer
HolooeBéh-á-chiú
HungarianSör
IcelandicBjór
IdoBiro
IndonesianBir
InterlinguaBira
Irishbeoir
ItalianBirra
JapaneseBiiru
KoreanMek-ju
LatinCerevisia
Latvianalus
LithuanianAlus
LugandaBbiya
Malaysianbir
Mandarinpí jiuv.
Marshallesebia
NorwegianØl
Occitanla bièra, la cervesa
PolishPiwo
EuroportugueseCerveja
PortugueseCerveja
QuechaCerveza
RomanianBere
RussianPivo
Serbianpivo
SesothoJwala
Slovakpivo
SlovenianPivo
Spanishla cerveza
SwahiliPombe
SwedishÖl
TagalogSerbesa
Thaibia
Tswanabiri
TurkishBira
Ukrainianpyvo
VietnameseBia
WelshCwrw
Wolofsangara
Xhosaubhiya
Yiddishbiyr
Zuluutshwala

 

En cliquant sur un nom souligné, on accède à sa prononciation.  

Voir les 2 commentaires

Premier objectif de l'année: le Trail de la Pérouse

Par fulgurex - 07-03-2010 19:38:53 - 7 commentaires

Quel plaisir de retrouver les ambiances d’une course, après 3 mois et demi d’attente.

Même si aujourd’hui, je ne cours pas pour moi, je suis sur place avant le départ du 25 km pour mon premier objectif de l'année: faire un petit reportage photos. Cela permet à Jupette d’aller s’inscrire pour le 12.

Je retrouve rapidement Patcap et son VTT. Pas entièrement remis de son entorse, il joue, avec raison, la prudence: entraînement sur sol stabilisé et suivi en vélo de la course.

MC 21 nous rejoint, reste plus qu’à trouver Mame.

Les buffs kikourou sur la tête, ils semblent prêts à affronter ce premier trail sous le soleil, mais dans le vent glacial.

Le départ est donné avec un peu de retard. Je shoote et je me lance à la poursuite des têtes rouges.

MC 21 à contre jour…

La course part à droite pour aller faire un tour dans la colline. Je connais un raccourci par la route. 1 km plus loin, j’attends les premiers, l’appareil à la main. Ca file, je reconnais de ci de là ceux avec qui j’aurais (peut être) pu courrir quand…mon premier buff qui sourit (encore?…)

MC21 arrive tranquillou pour gérer la distance, 25 km à travers bois et colline, c’est pas de la tarte pour démarrer une saison.

 

Puis j’attends les derniers et je replonge dans la vallée pour choper le début du 12 km. Ouf! J’arrive avant le coup de pistolet. Les filles papotent (normal) et grelottent (re-normal).

J’aperçois Le Petit Prince avec son buff orange et hop, une photo.

 

Rassemblement. Le départ est donné. Je shoote et je me lance à la poursuite des têtes rouges.

J’essaye de ne pas renouveler mon contre jour… quelques photos des filles et je repars vers mon raccourci. Un petit coup de voiture pour tricher et j’arrive tranquillement avant les premiers. J’ai le temps de chercher un meilleur coin pour les photos et éviter de les avoir le soleil dans le dos. Le coin est trouvé, le premier arrive. Ouf. Je prends tout le monde en photo et je les donnerai à l’organisation (un de mes anciens clubs).

J’attends peu de temps pour voir une dernière fois Le Petit Prince avant qu’il ne s’envole. Puis les filles finissent par arriver (je les entends papoter). Cheeeeese! Photos!

Encore quelques photos et je me lance à la poursuite des filles pour d’autres photos, dont le franchissement d’un torrent en crue!

On retombe sur la route. Je retrouve Patcap qui discute avec Patrice que j’avais croisé sur la CCC. Les filles paradent devant nous et continuent.

 

Je conviens de retrouver Patcap au point 18 du parcours. Il le rejoindra par la route et moi par les bois, mais attendons la suite…

Pour l’instant, je relance pour rejoindre Jupette et Nikita. Il faut croire que j’ai discuté un peu trop longuement, il me faut un temps infini pour rejoindre ma Jupette. Elle est drôlement en forme pour quelqu’un qui a subit une anesthésie lundi…

Je poursuis dans l’idée de continuer mes photos du 12. Mais j’ai quand même trop de retard et j’ai beau parfaire ma technique de descente dans la longue combe, je ne double pas grand monde. Les concurrents (pas les cons courants) sont bien espacés…

Quand vient le chemin que j’ai prévu de monter pour rejoindre le point 15, puis le point 18. Je me retourne, une dernière photo d’ambiance et je grimpe tout droit dans la colline, sans « perdre le temps » de vérifier sur ma carte IGN. MC21 m’avait dit de prendre mon GPS, mais quand même, dans MES bois! Quel affront! En plus, c’est lourd…

Bon, donc je monte ce chemin vers le point 15. Tiens, c’est bizarre, il se transforme en sentier puis en rien-du-tout. Bon! Je coupe à travers taillis et fourrés pour retrouver la crête salutaire et son chemin de ronde. Pas de rubalise, je dois être entre le point 18 et le point 15. Je remonte encore et tombe sur un chemin blanc qui n’est pas sur ma carte. 2 choix: ou je fais demi tour, ou je coupe à gauche pour retomber sur le fond de combe et croiser la course n’importe où. La solution la plus sure étant la deuxième, je plonge tout droit pour rejoindre le chemin de fond de combe 100 m plus bas.

 J’y arrive sans tomber. Pas de rubalise non plus. Je redescends, je sais que je finirai bien par retrouver ce p… de chemin de m…! mais, non, je ne m’énerve pas, je suis juste un peu frustré de m’être trompé, j‘ai pris une combe trop tôt.

Comment vais-je les retrouver maintenant? Si je remonte, j’arriverai surement après eux. En attendant de trouver une solution miraculeuse, je continue de descendre. Je rejoins le parcours du 12...sacré raccourci!

Quand j’entends des voix, je sais que ça devient bon. Ca y est, en à peine une demi heure, j’ai fait ce que j’aurais pu faire en 5 minutes… Je coupe au court à travers bois. Des concurrents passent, je les observe: sont-ils plus rapides que mes kikous? Dans le doute, je poursuis tranquillement mon petit bonhomme de chemin. Quelques photos encore, et la ferme de la Pérouse arrive. Le vent est glacial, je ne regrette pas mon coupe-vent.

J’interroge un gilet jaune, mais il ne peut pas me dire si un kakou est passé. Je continue avant d’avoir froid. 300 m plus loin, un autre gilet jaune pense ne pas les avoir vu passé. J’en profite pour discuter quand Mame arrive: shoot.

Un peu de mal à sourire mais cette dernière descente tape un peu avec toute cette dénivelée dans les pattes. Il parait que le parcours était beau.

On fini par arriver au départ ;o)

Je cherche Jupette (qui est contente de sa course), je fini par la retrouver avec Nikita, au chaud dans une voiture. Il est l’heure de rentrer, dommage, pas le temps de boire un coup.

Je n’aurai pas revu Patcap (depuis je sais qu’il n’est plus au point 18 -ouf) et je n’ai pas le temps d’attendre l’arrivée de MC 21 (mais je sais qu’il aura fini).

Je n’ai fait que croiser Intuitiv qui débalisait le 12 km en VTT.

Je regarde ma montre: j’ai fait 17.5 km au moins 200m D+, un peu de fractionné en cote, une bonne descente dans le bois des Pisseux, un peu de descente très technique quand j’étais isolé… Bref, une bonne sortie qui me prépare pour la semaine prochaine. L’année 2010 commence bien.

Voir les 7 commentaires

serial killer

Par fulgurex - 06-03-2010 22:49:22 - 1 commentaire

Les enfants et moi sommes en train de visionner tous les épisodes de DEXTER.

Déjà la saison 3 des savoureuses aventures de ce serial killer justicier.  

DEXTER

Demain, c’est la saison 3 des courses qui commencent.

3 mois et demi! Aucune course depuis mi novembre. Mais demain c’est reparti.

Pas pour moi, il faut être raisonnable: dans une semaine, il y a les Cabornis (40 km 2000D+) puis la Transmontagne (25km 800D+)…

Pas pour moi, mais pour Jupette, Nikita, Intuitiv, Mame et MC21 qui se relancent. Alors, j’ai décidé de les suivre pour faire les photos des potos.

Etre dans la course sans y être!

Et comme Dexter, ce soir, j’ai choisi les meilleurs endroits pour agir, j’ai préparé mes outils, mon appareil est chargé, la mémoire est vidée, les scènes mémorisées…

Je me brosse les dents avant de me coucher, me regarde dans le miroir, je suis détendu, serein, apaisé…

Serai-je un serial runner?

Voir le commentaire

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 347166 visites