KikouBlog de fulgurex - Janvier 2010
fulgurex

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Janvier 2010

Course d'orientation: leçon N°1

Par fulgurex - 24-01-2010 22:10:18 - 5 commentaires

Finalement, on est 3 à rejoindre Patcap pour une première leçon de Course d'orientation au Viaduc de Neuvon en rejoignant l'école de Co organisée par le Velars orientation (http://vor21.chez.com/). La pauvre Jupette préfère profiter égoïstement de son angine.


Ces sympathiques organisateurs nous remettent (gratuitement) une carte topo et une liste de balises à trouver. Et c'est parti!

 

 

Enfin, pas encore, il faut faire le point, le premier.

Mme Mame et Patcap se concertent activement pour orienter la carte. Mais où est le Nord?

 

 

On remonte la route pour trouver la première balise.

La carte commence après la ferme; il faut courir (calcul de tête) 300 mètres. On voit d'abord des rubalises, on se précipite dans la forêt. Pas de balise? Ah! Mais ça doit être le retour et ce bâtiment, ce qu'on croyait être la ferme. Retour sur la route pour 300 m de footing. Et là, à gauche notre première balise à 20 mètres!...mais là, à 2 mètres, notre premier talus à escalader. Dur dur, ça promet. On prend de l'élan et on grimpe ce taaaaaaaaaaaalus. Enfin, pas si facilement que ça. Mais rien n'arrête une équipe d'aussi haut niveau.


Première pince. Je troue la liste.


On est reparti sur une petite sente pour (calcul de tête) 200 m. A 4, on voit facilement les balises quand on est dessus, ou dessous. Bin, oui, ça monte pas mal, souvent en dehors des chemins. On rigole bien. On est rattrapé par une équipe de deux. Des pros à n'en pas douter (puisqu'ils nous rattrapent). Beaux joueurs, on les laisse passer. Mieux, on prend la sente du bas plutôt que celle du haut.

Leçon N°1: on peut passer où on veut


Après, tout se déroule sans problème jusqu'à … 3 balises plus loin! 42? 42? mais on devait trouver la 41. « Ils sont nuls ces baliseurs, ils se sont trompés de numéro » On continue et on trouve par hasard la 43 qui ne devrait pas être là.

Leçon N°2: on peut se perdre

 

Il faut se rendre à l'évidence: on s'est trompé de balise. On recherche un gros chemin pour retourner aller chercher la 41.


Bien sur, on la trouve et on repart chercher la suivante. On file ventre à terre.

 

 

On trouve un magnifique raccourci qui met quelque peu en péril nos superbes tenues de trailer.

Leçon N°3: on peut mettre des vieux habits, c'est mieux


On passe ce muret repéré sur la carte, on tourne à droite et on doit trouver la balise...Yes!

 

Leçon N°4: on peut réfléchir avant de courir, ça gagne du temps.

 

 

On redescend ce chemin calcaire qui glisse et que j'ai déjà subit en VTT. J'en profite pour me lâcher et parfaire mon entrainement de descendeur (plus que 215 jours).


On tourne à gauche dans la broussaille derrière Patcap, on a l'habitude maintenant.

Balise 18. Et on rencontre un habitué. Il nous explique les symboles. C'est fou ce qu'on a raté comme indications...


Et on termine par où on a commencé, enfin plutôt, par où on aurait du commencer. Pour de vrai, on n'aurait pas du retourner sur la route et donc, pas besoin d'escalader le talus.

Leçon N°5: on peut prévoir ça pour une récup

Quand on voit les courbes du cardio, ce n'est pas trop éprouvant, enfin, en mode débutant.

courbes 

courbes 

Retour aux voitures. Je sors la bouteille de blanc et les petits gâteaux prévus pour arroser mon élection au CA. On invite les quelques orienteurs qui sont encore là. Et on converse dans la bonne humeur pendant quelques temps. Puis il est temps de partir.


L'expérience est concluante. On devrait renouveler la semaine prochaine. Avec un peu de chance, bnco sera là pour nous servir de prof.

 

 

Plus rien? Ah si! On a retrouvé le chapeau du Lutin...mais on ne l'a toujours pas vu! 

 

 

 

 

 

À suivre... 

Voir les 5 commentaires

Fulgurex: le pourquoi du comment

Par fulgurex - 11-01-2010 23:51:55 - 10 commentaires

Vous êtes, sans doute, des centaines de milliers à vous interroger sur l’origine de mon pseudo.

Alors pour limiter les insomnies et le découvert de la sécu, j’ai décidé de vous dévoiler LE secret. Vous pouvez ranger vos somnifères!

Tout a commencé par un beau jour de 1992 ou 1994, enfin, environ. A cette époque ancestrale, les homos sapiens venaient juste de quitter leur caverne et les modems rivalisaient avec les fax. 14400 bauds! Les images apparaissaient ligne par ligne. Quand je raconte ça à mes enfants! Aujourd’hui, on reçoit internet 2000 fois plus vite… ça laisse rêveur.

Mais revenons à nos moutons.

D’esprit curieux, je récupère dans un magasine le CD (compact disque - oui, ça existait déjà) d’un FAI (fournisseur d’accès à Internet) pour installer le logiciel qui va bien.

Précurseur dans le domaine, AOL propose une solution clef en main, accès facturé sur le temps de communication (enfin, je crois que c’était comme ça). AOL, ça signifie America On Line, et dans America, il y a Amérique. Hé oui, bien sûr, les tous premiers fournisseurs, Compuserve et AOL (en février 1991) , sont américains.

Mais revenons à nos moutons, me direz vous.

Mais non, je ne fais pas du hors sujet. Il se trouve que je porte un nom de famille assez rare. Et qu’un homonyme qui vivait à Honfleur en Normandie décide d’aller peupler le nouveau monde dès le début du 16ème siècle. C’est donc un des tous premiers colons canadiens. Il aura une descendance nombreuse, et beaucoup de garçons, à priori. Aujourd’hui, les québécois connaissent bien ce nom car ils ont eu un ministre, une star de la star-ac, un journaliste, un comique et acteur… Bref, ce nom est plus courant en Amérique du nord qu’en France.

Mais revenons à nos moutons, me direz vous.

Mais non, je ne fais pas du hors sujet. Il se trouve que pour se connecter à Internet, la première chose à faire est … la première chose à faire est de … Il y en a qui dorment dans le fond! Qu’est-ce que j’ai dit Machin?
La première chose à faire est de trouver un pseudo! Ah! Quand même, on y arrive!

J’ai donc tout poétiquement choisi « première_lettre_du_prénom.nom », et bien, pas de pot, avec un FAI qui officiait en Amérique du Nord et un nom de famille courant là haut, pas moyen de trouver un pseudo. De rage, et après de nombreux et de nombreux essais, et puisque je voulais seulement entrer sur Internet et me faire une idée du Progrès, je me tourne vers la BD que j’étais en train de lire et je choisi son nom de famille. Vous aurez deviné…non? Mais si! Raoul Fulgurex!

le Secret du Mystère

Raoul FULGUREX 1 - - Octobre 1989 - Glénat - Dessin : Gelli - Scénario : Tronchet - Couleurs : Roubenne
Raoul Fulgurex travaille pour le 5e Bureau qui est destiné à s'assurer du bon déroulement des scénarios de séries B, travail peinard s'il en est. Il perturbera cependant un de ceux-ci pour sauver la belle Balmine, vouée à la mort, pour le prix d'un baiser. Muté dans les brigades d'intervention, il devra assurer la sécurité de Tintin dans 'le Crabe aux Pinces d'Or', et c'est là que réapparaît par hasard Balmine. Il décidera contre toute directive supérieure d'intervenir dans 'le Lotus Bleu' pour la retrouver. Ca paraît un peu confus comme ça, euh, bah ça l'est franchement mais on comprend mieux certaines actions ou réactions de Tintin après avoir lu ce livre.

 

 la Mort qui tue

Raoul FULGUREX 2-- Septembre 1992 - Glénat - Dessin : Gelli - Scénario : Tronchet - Couleurs : Roubenne Où Raoul Fulgurex est accusé, à tort, d'avoir détourné le scénario de King-Kong. Où, Accusé de trahison par ses ex-employeurs, traqué par le méchant chinois responsable de tout, dépossédé de sa belle Balmine par King-Kong himself qui en est tombé fou amoureux, les affaires se présentent mal. Où, Affublé de sa peau de léopard, il tentera de débrouiller cette histoire. Où, le lecteur ébahi, se rendra compte dès la page 47 (euh oui, l'avant dernière page), que ce tome est aussi un vibrant hommage à Tintin.

les Mutinés de la Révolte

Raoul FULGUREX 3- - Novembre 1995 - Glénat - Dessin : Gelli - Scénario : Tronchet
Les pages de garde auraient quelques similitudes avec celles vues dans une autre série : mais si, souvenez-vous, celles à lignes bleu clair avec des tableaux des héros partout.
L'ambiance dans cet épisode est assez maritime : le Bounty, l'étoile mystérieuse, le Titanic. Tiens, par méchanceté pure, je vais vous dévoiler la fin. Notre héros retrouve Balmine, étonnant non !?!

Vous voyez, malgrés mon métier trés lié au chemin de fer, rien à voir avec la grande marque de train en jouet. Rien à voir, non plus, avec mes performances sexuelles! Bien au contraire!

 

A paraitre: Mon avatar: le pourquoi du comment

Pour aller plus loin:

La courbe des connectés à Internet: j'suis un dinosaure!

utilisateurs internet dans le monde

 

L’intégrale des aventures est sur le point de sortir le 27 janvier 2010 dans toutes les bonnes librairies

intégrale

aux éditions Glénat: http://www.glenatbd.com/bd/raoul-fulgurex-integrale-tomes-01-a-03-9782723466844.htm

Raoul Fulgurex, matricule 2108, oeuvre à l’application des directives des circulaires scénaristiques, décidées par l’administration de l’imaginaire…

Traduction de ce jargon rond-de-cuir ? Les plus belles histoires de notre patrimoine, que l’on croyait sorties de l’imagination débridée de génies créatifs, sont en fait des fictions régentées “ d’une main d’acier dans un gant de toilette ” par des fonctionnaires dévoués à notre divertissement. Et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes fictionnels : les méchants attaquent les gentils, puis se font sévèrement corriger par ces derniers, grâce à la supervision de l’administration. Jusqu’à ce que Raoul Fulg urex désobéisse aux directives, pour pouvoir donner un happy end à son histoire avec la féline et sensuelle Balmine Fuso. Le temps d’arriver à un dénouement qui satisfasse tout le monde, Raoul va croiser Tintin, les révoltés du Bounty, King Kong, et bien d’autres encore… Didier Tronchet nous offre un scénario virtuose, qui met une déculottée salvatrice aux clichés tous genres confondus, tout en étant un hommage tendre à la fiction. Mention spéciale également au dessin spectaculaire de Dominique Gelli. Attention, BD culte !

• Raoul Fulgurex est paru en 3 tomes entre 1989 et 1995 : Le Secret du Mystère, La Mort qui Tue et Les Mutinés de la Révolte. Le premier tome a reçu l’Alph-Art de l’humour à Angoulême en 1990.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ 

La description des albums vient de ce site: http://home.nordnet.fr/~smasson/tronchet/sesedito.htm#raoul

 

Voir les 10 commentaires

la chasse au Lutin

Par fulgurex - 10-01-2010 23:55:32 - 9 commentaires

C'est l'anniversaire des Lutins aujourd'hui, on va essayer d’en attraper un.

Le rassemblement des chasseurs a lieu comme d’habitude, même endroit même heure. La météo déclenche 2 désistements… Marsup et Nikita ;o(

Sera-t-on assez? Tant pis, on y va quand même.

Nous sommes 5, il est temps de mettre un plan au point.

Patcap propose l’affut.

 

Comme il fait un peu froid, on préfère la billebaude. Et c’est parti.

 Il paraitrait que c’est sur les hauteurs qu’on a le plus de chance d’en trouver.

 

 On va donc faire un peu de déniv’ aujourd’hui pour rejoindre l'écosystème propice à son épanouissement.

D’ailleurs, un panneau nous averti que nous somme rentré dans la réserve.

La campagne est magnifique. Oh, bien sur, on n’a pas la couche épaisse des pays perdus comme la Normandie, ni le soleil, mais pour un début, c’est un bon début. L’autre avantage, c’est qu’avec 10 cm de neige, on devrait voir (au moins) le bonnet du Lutin apparaitre.

Tiens? Il y avait des cow boys ici?

On arrive au plus haut de notre sortie, et toujours pas de Lutin.

Pour nous narguer, il a sculpté sa tête dans la neige! Le bougre!

Tant pis, on abandonne, on n’est pas assez nombreux, il est trop malin, mais on reviendra!

La descente donne lieu à milles pitreries

On avait pourtant un pisteur Viking avec nous... Sacré Patcap!

 

Houba! Houba! Une figure qu'aurait apprécié Marsup s'il avait pu venir.

 

Ah bin si! Il y des cow boys, voilà les Dalton!

 

Et c'est déjà la fin... faut dire qu'une tartiflette nous attend!

bon anniv' Lutin

Bon anniversaire Lutin!

Voir les 9 commentaires

J'ai volé les running du Père Noël

Par fulgurex - 04-01-2010 22:38:26 - 1 commentaire

 

Depuis le 25 décembre dernier, j'ai de nouvelles chaussures de route au couleurs du Vieux.

 

Ca complète ma collection.

Malheureusement, elles ont toujours 0 km au compteur. l'avantage, c'est qu'elles vont plaire au Lt Blueb, elles sont propres!

 

2 petites sorties dans les combes avant la nouvelle année et surtout, surtout, depuis le 1er: LES BONNES RESOLUTIONS: fractionné pour améliorer la VMA, sorties longues pour préparer l'UTMB (si je suis dans les zheureux zélus) et du temps pour lire Kikourou.


Enfin, ces derniers jours, j'ai surtout travaillé le fractionné entre le canapé et la cuvette des toilettes. "Qui gastro, mal étrennes" comme dit le dicton.

Bon, je suis remis, je vais pouvoir retravailler le fond, et je retourne au boulot, je vais pouvoir reprendre le rythme et relire Kikourou... les vacances, c'est pas toujours ce qu'on croit!

 

2009= 1480 km

2010= toujours 0! ;o( 

Voir le commentaire

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 347168 visites