KikouBlog de fulgurex - kikou du dimanche
fulgurex

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Dans la catégorie kikou du dimanche

Bien que nous ne soyons pas nombreux, il y a du gratin ce matin.

Par fulgurex - 29-12-2010 11:07:29 - 7 commentaires

Dimanche 26 décembre

 

Pour se remettre des festivités et de des abus gastronomiques du gastéropode, nous sommes allés faire notre tour dominical de la combe à la Serpent.

Bien qu'il fasse froid, le temps est beau... sur le parking quand on attend que tout le monde arrive à dégager sa voiture gelée.

Mais, étant à la limite entre le ciel bleu et les nuages, nous démarrons notre footing sous un temps gris.

Bien que nous ne soyons pas nombreux, il y a du gratin ce matin.

voilà, si je rajoute ma Jupette, j'ai déjà présenté tout le monde. Vous n'avez pas suivi, Normal:

pour la soie, vous avez reconnu notre sanglier local: Mame

pour le gratin, venu du Dauphiné: LtBlueberry

 

c'est presque une réunion restreinte du CA!

 

allez, on court, parce qu'il ne fait pas chaud, ici non plus. Ma jupette a froid! Enfin, avant la montée de la côte, après, elle est fatiguée, mais ça va mieux.

 

 

Le soleil revient, nos foulées alertes et légères dans cette neige soyeuse nous permet d'admirer des animaux sauvages en pleine nature...

 

Sans mépris, on se regarde avec des Daims.

 

Quoi? on voit le grillage derrière nous?

 

Une petite descente technique permet de s'améliorer.

 

 

C'est quand même plus beau sous le soleil, toute cette neige.

Et ces murs en pierres typique de la Bourgogne?

 

 

 



Mais il est l'heure de rentrer.

 

Un petit thé chaud, une goutte de ??? au gout de pomme, et zou! à table!

 


Voir les 7 commentaires

Ain: Off, rang deux!

Par fulgurex - 19-07-2010 23:32:17 - 7 commentaires

L'an passé, mamanpat avait placé la barre haute dans son organisation de off. Cette année, elle a préféré les chevaucheurs des plaines de l'Ouest aux coureurs des bois de l'Est que nous sommes.

Looping relève le défi et nous organise cette réunion du deuxième WE de juillet, devenue traditionnelle dans l'Ain.


Initialement, ma Jupette devait m'accompagner et nous étions attendu dans la famille Looping. Malheureusement, sa médecin lui suggère de se calmer, et de plutôt se reposer. Je ferai donc l'aller retour seul sur mon fidèle destrier dans la journée du dimanche. Un tour sur l'autoroute lui fera faire une petite séance au seuil, ce qui lui fera le plus grand bien après ces nombreuses années de fractionné en ville. C'est mon garagiste qui me l'a conseillé.


Départ à l'aube (pour un dimanche) le moins bruyant possible et zou! La poignée dans le coin. Ah! Jeunesse éternelle... enfin, il y a 20 ans, j'avais une sportive (la moto!), les trajets sur l'autoroute étaient plus amusants. Enfin! Au bout de deux petites heures, j'arrive sur le lieu du off, pile poil à l'heure! Un vrai horaire de cheminot!

a l'abri derrière mon 4 temps, en 2 temps, 3 mouvements, je suis déguisé en coureur 

Looping arrive en même temps, je me change en attendant les derniers arrivants et nous voilà tous à déjà deviser sous un soleil éclatant. La mode est au rouge, il se porte en tee shirt, ou en casquette, mais presque tous ont leur signe distinctif.

le village de Treffort, sur son éperon rocheux 

on a les noms de ceux qui ne sont pas marqués KKR! 

C'est pas le tout, on est là pour courir. Ah oui? Bon! C'est parti.

 

On démarre la visite touristique par le joli village de Treffort-Cuisiat, qui doit certainement son nom à « très fortes cuisses, il y a ». On comprendra tout à l'heure pourquoi. En attendant, on serpente dans les ruelles, au milieu de maisons en pierres splendides. Et ça monte.


Première « grimpette », vers le fort de Montfort... (euh! Si j'ai bien compris)

Une petite pause en cours de route permet de visualiser la plaine de la Bresse, les monts du beaujolais au loin et le revermont sous nos pieds.

Tout le monde est là? On est reparti vers le fort de Monfort, enfin ce qu'il en reste. Une petite grimpette bien raide nous sépare de looping qui se régale de nous voir souffrir. Photos.

looping ne nous loupe pas 

le reste du fort de Monfort est fort détruit 


On redescend de l'autre coté par un petit single entrecoupé de passages étroits. Le looping fait bien les choses: il nous a prévu une spéciale et commence les éliminations: les trop larges ne pourraient venir; Mais il s'est fait avoir, tout le monde passe.

trop large: s'abstenir 

Qu'à cela ne tienne. Après plusieurs passages limitant verticaux, nous voilà obligé d'en franchir un horizontal: trop petit s'abstenir!

il y en a même qui ont fait des sauts périlleux! 

Encore raté: tout le monde passe.


Nous arrivons à la chapelle de Monfort. (tout s'appelle monfort ici? Ça va être facile à retenir)

chapeau! belle chapelle. 

le plus courageux d'entre nous va visiter les lieux d'aisance...et en ressort heureux. Quel luxe, ce off.


Mais on est reparti, en côte bien sûr! On en profite pour doubler des marcheurs (hé hé hé).

Un petit chemin nous amène dans une jolie prairie pleine de fleurs; Il y a un petit coté alpage. On apprend, qu'ici, c'est le Jura et pas l'Ain. Ah! D'accord! Je me disais aussi.

 

sur cette photo un non kikoureur: devinez où il est... 

Un off de l'Ain dans le Jura! Que qui se moque t on?

De nous! Looping a un sourire sadique: « laissez moi 3 minutes, et vous pourrez vous lancer dans la SPECIALE! ». Aie Aie Aie! Kécedonk?

"rigolez les p'tits gars, tant qu'il vous reste du souffle!" 

Il nous dit qu'il faut prendre le petit chemin devant nous et foncer: en haut, une enveloppe nous attend. Au fur et à mesure de l'arrivée, on pourra en tirer une au sort. Le dernier n'aura plus le choix! Re héhéhé!

 

Looping disparaît, on en profite pour dire du mal sur lui... même pas, vu qu'on a encore pas fait la spéciale, on a encore pas de reproche à lui faire... d'ailleurs, d'un coup, je me rends compte que c'est parti. BANZAI! Nous voilà tous lachés. On fonce jusqu'au bois et petit a petit, la pente augmente, augmente, augmente, augmente Oh! Hé! Tiens! Elle est stabilisée, mais alors quelle pente! Elle fait bien 45%, en tout cas plus que ma petite co-côte d'entrainement à 30%! les poulets de Bresse ont des sacrées co-côtes! Il y a même une corde sur le coté pour aider les « promeneurs ».

 

ça tire dans les cuissots, c'est bon!

Enfin j'arrive en haut, sous le regard narquois du looping! Je le sens qu'il est fier de sa côte celui là. Mais je saurai m'en rappeler (rerehéhéhé), attends que je refasse un off!


Mais tout le monde arrive en haut! Il n' a éliminé personne sur cette épreuve là!

Sur le coté, il y a la grotte à l'ours. On va la visiter grâce à la frontale de joshua. (je me dis que voilà quelqu'un qui connait les performances d'orientation de looping, pour prévoir une frontale sur un off de 20 km qui commence à 9 heures).

 

Pas d'ours, pas d'élimination; On repart sur la crête jusqu'au signal de Nivigne (éponyme de la montagne sur laquelle nous sommes). D'un coté la plaine de la bresse, de l'autre, la vallée du Suran et la commune de Germagnat, terre de mes ancêtres maternels. Mais, je ne la verrai pas.

un cheminot chemine prés de la cheminée 

Cette cheminée de brique permettait aux autochtones de communiquer entre eux. Aujourd'hui, ils ont le téléphone portable, mais pas encore de réseau...on a testé... une sombre histoire de clefs de voiture cachées sous un meuble...je n'en dis pas plus.


On repart sur nos traces, puis on descend, une bonne descente enivrante et longue. Génial. Je tataille un peu avec gilou, mon pote de la CCC. Faut quand même qu'on fasse honneur à notre réputation de bavards!


Un petit passage dans les prés au soleil nous permet de nous rendre compte que l'organisateur nous a concocté un parcours au frais, à l'abri sous les arbres.

en route vers fort fort lointoin 

 

je retrouverai tidgi en Bourgogne la semaine prochaine pour le trail de St Victor sur Ouche 

Un petit détour pour voir une source tarie. Elle est censée communiquer avec les toilettes de la chapelle, mais on est allé trop vite...

 

nous ne tarissons pas de "bonnes" blagues sur cette source 


Et c'est reparti pour une (dernière montée). On arrive à un

rocher qui permet d'apprécier un superbe panorama à 360°.

 

j'ai pas mis les 360°, c'était trop cher. 

Photo souvenir. Personne n'a voulu reculer, on sera tous sur la photo, en haut de la falaise.

on est tous dessus 

Et on redescend pour rejoindre quelques épouses ainsi que Nono et Say qui se sont dégonflés pour la première partie sportive.


On retrouve le lavoir de la plate, construit en 1845, et ses célèbres piliers spéciale récup.


 

il me semble que le Gilou a faim: il fait le pied de grue 

Et là, looping nous prie d'ouvrir nos enveloppes pour lire le numéro caché dedans.

Jmk lui a fait parvenir quelques cadeaux de la part de Salomon à distribuer.

Comme, il n'a réussi à éliminer personne, il les distribue tous!

Il appelle le numéro 1. Le numéro 1. Mince, c'est moi! Évidemment, avec un train de retard...

Et je reçois un superbe tee shirt technique, d'autres aussi, ou un sac... vraiment de splendides cadeaux. C'est noël avant l'heure.

 


Looping extrait alors des bières de sa glacière (la bleu), c'est le signal, tout le monde sort ce qu'il a amené, chips, bière, saucisson, bière, gâteaux sec, bière, fruits secs, bière... bref, un apéro varié et apprécié.


Pour le plat de résistance aussi, looping a fait les choses en grand: il a amené sa planche et nous offre des saucisses et merguez du boucher.

même le barbecue est plate 

On s'installe sous un grand arbre, à l'ombre et on devise.

quelle intensité dans la récup. On a repéré quelques ultra-récupérateurs fort entrainés 

Puis vient l'heure du retour. Je me redéguise en motard et je rentre sur Dijon.

J'arriverai à la minute prés à l'heure prévue (une fois de plus).


Il va falloir que je me creuse les méninges pour réussir aussi bien le prochain off que j'organiserai!


À suivre.

 

Ah! j'allais oublier: j'ai fait une photo du ciel pour mes amis nomands:

réalisé sans trucage! 

Voir les 7 commentaires

Course d'orientation: leçon N°1

Par fulgurex - 24-01-2010 22:10:18 - 5 commentaires

Finalement, on est 3 à rejoindre Patcap pour une première leçon de Course d'orientation au Viaduc de Neuvon en rejoignant l'école de Co organisée par le Velars orientation (http://vor21.chez.com/). La pauvre Jupette préfère profiter égoïstement de son angine.


Ces sympathiques organisateurs nous remettent (gratuitement) une carte topo et une liste de balises à trouver. Et c'est parti!

 

 

Enfin, pas encore, il faut faire le point, le premier.

Mme Mame et Patcap se concertent activement pour orienter la carte. Mais où est le Nord?

 

 

On remonte la route pour trouver la première balise.

La carte commence après la ferme; il faut courir (calcul de tête) 300 mètres. On voit d'abord des rubalises, on se précipite dans la forêt. Pas de balise? Ah! Mais ça doit être le retour et ce bâtiment, ce qu'on croyait être la ferme. Retour sur la route pour 300 m de footing. Et là, à gauche notre première balise à 20 mètres!...mais là, à 2 mètres, notre premier talus à escalader. Dur dur, ça promet. On prend de l'élan et on grimpe ce taaaaaaaaaaaalus. Enfin, pas si facilement que ça. Mais rien n'arrête une équipe d'aussi haut niveau.


Première pince. Je troue la liste.


On est reparti sur une petite sente pour (calcul de tête) 200 m. A 4, on voit facilement les balises quand on est dessus, ou dessous. Bin, oui, ça monte pas mal, souvent en dehors des chemins. On rigole bien. On est rattrapé par une équipe de deux. Des pros à n'en pas douter (puisqu'ils nous rattrapent). Beaux joueurs, on les laisse passer. Mieux, on prend la sente du bas plutôt que celle du haut.

Leçon N°1: on peut passer où on veut


Après, tout se déroule sans problème jusqu'à … 3 balises plus loin! 42? 42? mais on devait trouver la 41. « Ils sont nuls ces baliseurs, ils se sont trompés de numéro » On continue et on trouve par hasard la 43 qui ne devrait pas être là.

Leçon N°2: on peut se perdre

 

Il faut se rendre à l'évidence: on s'est trompé de balise. On recherche un gros chemin pour retourner aller chercher la 41.


Bien sur, on la trouve et on repart chercher la suivante. On file ventre à terre.

 

 

On trouve un magnifique raccourci qui met quelque peu en péril nos superbes tenues de trailer.

Leçon N°3: on peut mettre des vieux habits, c'est mieux


On passe ce muret repéré sur la carte, on tourne à droite et on doit trouver la balise...Yes!

 

Leçon N°4: on peut réfléchir avant de courir, ça gagne du temps.

 

 

On redescend ce chemin calcaire qui glisse et que j'ai déjà subit en VTT. J'en profite pour me lâcher et parfaire mon entrainement de descendeur (plus que 215 jours).


On tourne à gauche dans la broussaille derrière Patcap, on a l'habitude maintenant.

Balise 18. Et on rencontre un habitué. Il nous explique les symboles. C'est fou ce qu'on a raté comme indications...


Et on termine par où on a commencé, enfin plutôt, par où on aurait du commencer. Pour de vrai, on n'aurait pas du retourner sur la route et donc, pas besoin d'escalader le talus.

Leçon N°5: on peut prévoir ça pour une récup

Quand on voit les courbes du cardio, ce n'est pas trop éprouvant, enfin, en mode débutant.

courbes 

courbes 

Retour aux voitures. Je sors la bouteille de blanc et les petits gâteaux prévus pour arroser mon élection au CA. On invite les quelques orienteurs qui sont encore là. Et on converse dans la bonne humeur pendant quelques temps. Puis il est temps de partir.


L'expérience est concluante. On devrait renouveler la semaine prochaine. Avec un peu de chance, bnco sera là pour nous servir de prof.

 

 

Plus rien? Ah si! On a retrouvé le chapeau du Lutin...mais on ne l'a toujours pas vu! 

 

 

 

 

 

À suivre... 

Voir les 5 commentaires

la chasse au Lutin

Par fulgurex - 10-01-2010 23:55:32 - 9 commentaires

C'est l'anniversaire des Lutins aujourd'hui, on va essayer d’en attraper un.

Le rassemblement des chasseurs a lieu comme d’habitude, même endroit même heure. La météo déclenche 2 désistements… Marsup et Nikita ;o(

Sera-t-on assez? Tant pis, on y va quand même.

Nous sommes 5, il est temps de mettre un plan au point.

Patcap propose l’affut.

 

Comme il fait un peu froid, on préfère la billebaude. Et c’est parti.

 Il paraitrait que c’est sur les hauteurs qu’on a le plus de chance d’en trouver.

 

 On va donc faire un peu de déniv’ aujourd’hui pour rejoindre l'écosystème propice à son épanouissement.

D’ailleurs, un panneau nous averti que nous somme rentré dans la réserve.

La campagne est magnifique. Oh, bien sur, on n’a pas la couche épaisse des pays perdus comme la Normandie, ni le soleil, mais pour un début, c’est un bon début. L’autre avantage, c’est qu’avec 10 cm de neige, on devrait voir (au moins) le bonnet du Lutin apparaitre.

Tiens? Il y avait des cow boys ici?

On arrive au plus haut de notre sortie, et toujours pas de Lutin.

Pour nous narguer, il a sculpté sa tête dans la neige! Le bougre!

Tant pis, on abandonne, on n’est pas assez nombreux, il est trop malin, mais on reviendra!

La descente donne lieu à milles pitreries

On avait pourtant un pisteur Viking avec nous... Sacré Patcap!

 

Houba! Houba! Une figure qu'aurait apprécié Marsup s'il avait pu venir.

 

Ah bin si! Il y des cow boys, voilà les Dalton!

 

Et c'est déjà la fin... faut dire qu'une tartiflette nous attend!

bon anniv' Lutin

Bon anniversaire Lutin!

Voir les 9 commentaires

Un week-end au bois... tout un poëme!

Par fulgurex - 05-10-2009 19:49:12 - 6 commentaires


En pays Cistercien,

L’échauffement consiste

A faire ces six stères, siens !

De l’ordre anarchiste

Vers un beau tas austère.

 

 

Donc, échauffement le samedi :

Avant : 6 stères en vrac

 

Après : 6 stères bien rangés.

j'ai mérité une bonne bière... qu'est ce qu'on ne ferait  pas?

 

Et reco le Dimanche :

Derniers repérages pour la préparation du Off du 18 prochain: un off de off avec Patrick et Eve

Rentré depuis peu de Millau, Patrick teste ses cuisses sur une série de marches

 

Heureusement qu'il lui en reste, la Bourgogne n'est pas le plat pays, et on était la haut en face il n'y a pas si longtemps.

 

c'est un pays calcaire, plein de jolis recoins...

où on peut jouer à cache-cache, comme à la Roche Chateau

Patrick se prend pour une sage femme....

...c'est un joli garçon (on n'est jamais aussi bien servi que par soit même) 

mais ce n'est pas le tout de monter, il faut descendre à fond... sont fous les garçons!

 

 

 Et voilà, on est prêt pour organiser le Off, sans se perdre.

On a mérité une bonne bière... qu'est ce qu'on ne ferait  pas?

 

Voir les 6 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 347341 visites